Archives mensuelles : décembre 2015

Le Temps, c’est de la mousse

Samedi prochain, la brasserie du Temps organise un brassin public. Une bonne occasion d’aller faire un tour dans la riante bourgade de Treytorrens (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est entre Bollion et Champtauroz) rencontrer Anne-Christine Gugler et Julien Barrière, visiter leur installation et goûter une de leurs (nombreuses) bières. Les beer geeks ont pu faire leur connaissance cette année notamment au Echec&Malt festival ou dans une des dégustations organisées par la Cave à Bières à Yverdon. On les retrouve aussi à la carte au PiBar et à la Bossette. En 2016, ils seront au FestiPiousse.

Julien et Anne-Christine se sont rencontrés lors d’une rencontre (c’est logique) de brasseurs amateurs. Tous deux faisaient déjà leurs bières de leurs côté, ils ont décidé de mettre leurs forces ensemble, comme dans les contes de fées si les fées buvaient de la bière. Ils affirment que c’est leur complémentarité qui fait leur force. Anne-Christine  est ingénieure en microtechnique, Julien a un CFC de mécanicien de précision. Leur installation est pratiquement entièrement « faite main ». Plutôt bien apparemment, puisqu’elle a également déjà servi pour des collaborations ou pour des « sans brasserie fixe ».

 

 

20151127_144101
Ce moment gênant où ta photo refuse de se mettre dans le bon sens

Ils peuvent actuellement brasser jusqu’à 160 litres par jour mais sont en train de doubler leur capacité – du coup, je n’ai pas fait de photos quand je suis allé leur rendre visite, mais en gros, ça ressemble à une petite brasserie en pleine croissance. Ils ont transformé une partie d’une ancienne ferme, avec notamment une salle de bains qui sert de salle de nettoyage et, comme le veut la coutume, ils n’ont plus beaucoup de place à disposition et des projets d’agrandissement.

La Brasserie du Temps existe officiellement depuis le 1er janvier 2015. Elle propose sept bières permanentes et 26 au total – et Julien et Anne-Christine disent avoir encore des recettes à expérimenter, avec l’aide de leur parrain de brassage belge. Même si ce hobby leur prend beaucoup de temps, deux heures par jour sept jours sur sept en moyenne, ils restent prudents, cela va rester pour eux un à côté.

Plus de renseignements sur leur site, où il y a aussi un financement participatif en cours. Et samedi, à Treytorrens (il y a un arrêt de bus juste devant leur porte, mais attention aux horaires).