Archives du mot-clé arnaque

Le chant des artisans

Mais au fait, me demandai-je, c’est quoi une bière artisanale ? C’est quoi, une micro-brasserie ?
En France, le terme artisan est protégé. Ça simplifie le débat. Ça n’empêche pas certaines brasseries de produire de fausses bières régionales.
Aux Etats-Unis, une microbrasserie produit moins de 15’000 fûts par an, indique Wikipedia. Ça simplifie aussi le débat.

En Suisse, rien de bien clair.

Mais la bière artisanale est à la mode est quand quelque chose est à la mode, les gros groupes essaient de le récupérer. Là, bon, la ficelle est tellement grosse que ça ne devrait pas marcher :

NON

J’ai goûté (du bout des lèvres) cette bière soi-disant artisanale et romande. Un mot me vient à l’esprit : beurk. Les premiers avis sur Ratebeer sont pour le moins mitigés.

La « Cardoche », avant, c’était la bière des Fribourgeois. Pas très bonne, certes, mais meilleure que toutes les autres mauvaises lager parce qu’elle était d’ici. Puis en 2012, l’usine ferme est la production se fait à Rheinfelden. Les Fribourgeois ne sont pas très très contents.

Deux ans plus tard, dans son magazine malicieusement appelé « Soif [pdf] », Feldschlösschen prétend sur de longues pages que les Dzozets aiment toujours autant leur bintche du cru. Hockeyeurs, étudiants, tous sponsorisés par la marque, répètent le joli petit refrain.

Au passage, on y apprend la naissance de cette bien pâle Brunette. Brassée… en Valais.

Comme je suis un garçon curieux, j’ai tout de même posé des questions au service de presse de chez Feldschlösschen.

Vous produisez désormais une bière qualifiée d’artisanale, mérite-t-elle vraiment ce nom ?

Oui, elle mérite ce nom, pour le raisons suivantes:
  • Un brasseur et un développeur de produits, ont créé ensemble la Cardinal Brunette, bière à fermentation haute, à l’arôme malté. C’est une ale typique. La bière est le résultat de leur collaboration et de leur passion de brasser la meilleure bière pour l’entreprise Feldschlösschen. 
  • La bière est brassée en Valais, à la Brasserie Valaisanne à Sion; c’est une brasserie de petite taille et avec des installations comme celles d’une brasserie artisanale.

Qu’est-ce que c’est, pour vous, au juste, une bière artisanale ?

C’est une bière brassée avec de la passion, qui a été crée par des brasseurs par passion pour leur profession et qui est consommée par des passionnés de la bière.

A quel public pensez-vous vous adresser ?

C’est une bière pour tous les amateurs de bière. Et pour celles et ceux qui veulent goûter autre chose que de la bière lager pour changer.

Nous avons lancé Cardinal Brunette pour la gastronomie. C’est une innovation qui offre des chances à nos clients dans la gastronomie de toute la Suisse. Nous démontrons ainsi, que le marché suisse romand est important pour nous.
***

Beaucoup de passion, donc. Beaucoup moins de goût, hélas.

***
Mais au fait, dis-moi : c’est quoi, une bière artisanale ?