Archives du mot-clé jorat

Drum and brasse

Vous ai-je dit que je me suis rendu au Rock ô Jorat Festival ce week-end ?

Et que je suis un piètre photographe ?
Et que je suis un piètre photographe ?

À l’occasion de ses dix ans, la Brasserie du Jorat décida de marquer cette journée d’une pierre blanche (pourquoi ai-je cette impression d’avoir raté une opportunité de jeu de mots ?) par le biais d’un événement réunissant deux éléments que l’on associe trop rarement à un dixième anniversaire : la bière et le rock. Spoiler alert, c’était super.

Peut-être était-ce d’ailleurs une de ces manifestations déjà réussies avant même d’avoir commencé : un week-end complet de festivités, une quinzaine de concerts, des animations pour petits et grands, des food trucks, une visite de la brasserie et de la bonne bière, on avait toutes les raisons de vouloir y faire un crochet.

Je m’y suis rendu pour ma part samedi soir, en profitant des navettes assurant gratuitement l’aller-retour aux piétons comme moi ou aux automobilistes responsables comme vous ; une fois sur place, j’ai assisté au très bon concert d’Émilie Zoé, vu plein de sourires et de bonne humeur, découvert d’excellentes bières et ramené un chouette souvenir.

Nombre de grands artistes étaient présents, parmi lesquels Joe Brassin, Froment Pagny, The Black Eyed Pils, Jacques Dutrinque, Pint, Draft Punk, Bal-Avoine, Damien Saeigle, Soaf, Nana Mousse-Kouri, Ad’Ale, Ace of Brasse et Boire Désir.

Il fallait voir le public reprendre en cœur « quand je pense à fermente » !
Il fallait voir le public reprendre en cœur « quand je pense à fermente » !

Blagues à part, je n’ai aucune idée des chiffres ou de la fréquentation, mais entre le cadre plaisant, la bonne cuvée, la belle musique, l’organisation solide (merci pour les navettes !) et la super ambiance, ce que je retire de cette soirée m’incite à penser que la Brasserie du Jorat devrait fêter ses dix ans plus souvent.

Un festival de festivals

C’est la presse qui le dit : en ce moment, je n’ai plus le temps.
Mais le mois de juin arrive, les bras chargés d’événements houblonnés.

Le week-end prochain, il ne faudra pas manquer le Lausanne Beer Celebration.13268405_784833004952562_1030887262519731641_o

 

L’association Echec et Malt et le PiBar organisent un festival, un peu comme l’année passée mais en encore mieux. Cette fois, c’est dans le cadre de Lausanne à Table et ça se passe à la cantine de Sauvabelin, idéal pour laisser les enfants courir dans les bois pendant que tu dégustes tes bières. Par exemple. Il y aura dix brasseurs suisses et quatre étrangers, que du très bon. Forcément, l’association Echec et Malt et le PiBar, c’est toujours un peu Rabei Allouch et il connaît plutôt bien son sujet.

Source : www.lausanne.ch
La cantine de Sauvabelin, sans bière. Source : www.lausanne.ch

Il y aura aussi un concours ouvert aux brasseurs amateurs, avec dans le jury, Rabei, Laurent Mousson, Philippe Bov Corbat, Alessandra Roversi, Raphael Mettler – s’ils te disent que ta bière est bonne, c’est qu’elle est bonne. Et s’ils te disent pourquoi elle ne l’est pas, tu peux aussi leur faire confiance, c’est donc une très belle occasion pour des « hobbybrewers » de s’améliorer.
Il y aura aussi à manger, bien sûr.
Et pour financer le festival, quatre brasseurs (Mont-Salève, Trois-Dames, 523 et Echec&Malt)(excusez du peu) ont créé une bière collaborative, déjà disponible dans plusieurs bars: Les Artisans, la Grenette et bien sûr le PiBar à Lausanne, le Pooc à Bienne, The International à Zurich.

 

L’event Facebook

***

Le week-end prochain, il ne faudra pas manquer le Rock o Jorat, le festival organisé pour les dix ans de la brasserie du Jorat. Raoul Gendroz, le fondateur de cette brasserie, a toujours apprécié de faire venir des groupes pour les journées portes-ouvertes, il voulait donc de la musique pour cet événement, « la machine s’est un peu emballée » et c’est devenu un festival, avec une très belle affiche, Kassette, John Dear, par exemple.
Mais il y aura aussi plein d’autres choses, démonstrations de brassage, atelier de bricolage, brunch et food trucks. Et c’est à Vulliens, avec plein de magnifiques itinéraires de randonnées. Mais vous pouvez aussi y aller avec la navette spéciale qui part depuis le métro Croisettes à Lausanne. Et il y aura une cuvée spéciale dix ans à découvrir.

INBOX-829
« Nous sommes fiers de montrer que nous avons dix ans », m’a expliqué Nicolas, le chargé de comm (entre autres) de la brasserie. « Cela fait dix ans que Raoul fait de l’éducation, en expliquant aux gens ce qu’est de la bière artisanale ».

12002584_10153164890655754_7422637490244748272_o

La brasserie du Jorat s’est d’abord fait connaître dans sa région, elle a supplanté la Boxer et des choses bien pires que ça dans quelques buvettes du foot et autres girons de la jeunesse mais commence à sortir un peu de sa région, en participant notamment à des manifestations comme le Food Truck festival, où quatre brasseurs vaudois s’étaient associés pour tenir un bien chouette bar.
Son credo : des bières simples mais bien faites, « parce que nous pensons que c’est plus difficile de réussir une bière simple qu’une triple IPA aux cacahuètes ».

(Et ce sera l’occasion de prouver qu’on sait faire la fête dans la région, pour ceux d’entre vous qui imagineraient le Jorat mormon)(désolé)

L’event Facebook

***

Et sinon, le week-end prochain, c’est un premier samedi du mois : Burgers and Beers à La Nébuleuse, portes-ouvertes aux 3 Dames.

***

Et après ça, on se repose ? Mais non, penses-tu. Le 11 juin, il y a le Festipiousse, deuxième du nom, qui aura la lourde tâche de faire mieux que le premier. Le 18, il y a les 15 ans de la brasserie Docteur Gabs. Et le 19 juin, il y a le Biergarten de Granges-Marnand. Sans oublier le barbecue du Brew Club à Vidy : des brasseurs plus ou moins amateurs se sont retrouvés un après-midi pour faire la base d’une bière, ils ont tous ajouté leur petit grain de sel (enfin, plutôt de houblon, j’imagine) et là, ils se feront goûter le résultat, et tout le monde y est le bienvenu s’il apporte à manger et, surtout, des bières.
On vous en reparlera ici. Peut-être. Parce que en ce moment, je n’ai plus le temps. C’est la presse qui le dit.

A vos agendas

La fin du mois de mai est une période agitée pour l’amateur de brasseries artisanales régionales, avec pas mal d’événements au programme. L’occasion de faire plein de dégustations, de rencontrer des brasseurs.

On commence, pour le week-end de l’Ascension, avec la « fête de la bière et des musiques festives« , à Vevey. Une impressionnante liste de bières en bouteille et à la pression, trois brasseries invitées, La Nébuleuse qu’on ne présente plus et 7Peaks et la brasserie du Gimlé, qu’on présente encore, des concerts, des shows, un brassin public.

On continue, les 29 et 30 mai, avec les portes-ouvertes de la brasserie du Jorat, à Vulliens, une brasserie qui vaut bien mieux que son classement lors du dernier « A bon entendeur ». Et Vulliens est un très joli but de promenade. Et une promenade n’est jamais aussi agréable que s’il y a une bière au bout du chemin.

10401815_1389058944666465_1246954519_n

 

 

 

 

 

 

On enchaîne, toujours le 30 mai, sur un tout nouveau festival, le FestiPiousse. Huit brasseries invitées, nouvelles venues ou confirmées, un menu spécial bière, des concerts. J’espère vous en dire un peu plus prochainement.

Ensuite, le 7 juin, le Biergarten de Granges-Marnand – le canton de Vaud aime décidément la bière. Avec comme chaque année la brasserie artisanale de Payerne, qui brasse beaucoup de bières différentes dont certaines très originales, la microbrasserie staviacoise du Prévert – dont les bières sont très difficiles à trouver, ce qui est une excellente raison d’aller les goûter à Granges-Marnand, la brasserie du Chauve et la microbrasserie du Poyet. Et en invité cette année, Bières&Co. de Corgémont, dans le Jura bernois, une brasserie assez récente mais plutôt ambitieuse, avec des bières originales (et réussies ? je ne le sais pas encore), trois bières fumées, une stout au raisin, bref, de l’imagination.

Et c’est tout ? Ben non, c’est pas tout. Les éditions Helvetiq et Monica Saxer, auteure du livre « Randos bières » dont je t’ai déjà parlé, organisent une rando bière le 31 mai. A Bâle, ce qui n’est plus en Suisse romande, mais on ne va pas chipoter, ça reste dans la banlieue de Delémont. Objectif, la brasserie Voltabräu, que je ne connais pas du tout.

Et c’est tout ? Toujours pas. La Cascade, la bière d’été du Docteur Gabs’s, sera présentée officiellement en exclusivité mondiale à la brasserie de Montbenon, le 22 mars. Avec des accords bière-charcuterie, ce qui me semble de bien bon augure.

Et c’est tout ? Sûrement pas.